Taxidermie : historique

L’art de naturaliser les animaux se nomme Taxidermie, assemblage de deux mots grecs “taxi” (arrangement) et “derma” (la peau).

Il s’agit bien en effet d’arranger la peau ou les plumes d’un animal ou d’un oiseau de façon à leur donner l’aspect de la vie.

Dans la préhistoire, l’homme a commencé à maîtriser les techniques de base du tannage. D’autres techniques de conservation des corps morts ont été ensuite mises au point, notamment l’embaumement par les Egyptiens.

Cependant, ce n’est que vers la moitié du XVIIIème siècle que l’on a sérieusement tenté de faire de la taxidermie.

Les évolutions actuelles concernent principalement l’allègement et le renforcement des structures internes.

Il ne faut pas oublier que la pratique de la naturalisation demande du soin, du doigté et beaucoup de patience.